Repas mensuel des résidents © Adrien PINON

« Urbanisme temporaire : action d’organiser et d’aménager temporairement ou cycliquement des espaces à enjeux, publics ou privés, ouverts ou bâtis, occupés ou inoccupés, afin d’en stimuler les usages, d’y amplifier les échanges et d’y générer des pratiques à court terme dans une perspective de valorisation symbolique, (ré)investissement social et transformation spatiale à long terme »

Benjamin PRADEL, INTERMEDE, janvier 2018

LES HALLES DU FAUBOURG

D’octobre 2018 à août 2020, les 1600 m² d’une ancienne halle industrielle deviennent le théâtre d’activités et d’événements à la diversité inédite à Lyon grâce au projet collectif des Halles du Faubourg.
Portée par trois associations aux compétences et objectifs complémentaires (La Taverne Gutenberg, Ateliers La Mouche et Intermède) et un programme universitaire d’envergure (l’Ecole Urbaine de Lyon), l’occupation doit aussi sa singularité et sa force d’engagement à ses nombreux résidents qu’ils soient artistes, artisans ou bien associatifs. Pour en apprendre plus sur le projet et ses acteurs cliquez sur les logos ci-dessous :

Association dédiée à la création et à sa diffusion, la Taverne Gutenberg est aujourd’hui une référence sur la scène artistique et culturelle lyonnaise. Moteur d’un mouvement qui prône l’ouverture et l’accessibilité, elle est le fer de lance de cette génération qui casse les codes, brisant les frontières entre l’art, l’artiste et le public. Reconnue pour son action, l’association fédère autour d’elle un ensemble d’acteurs complémentaires.

Artisans de la valorisation du patrimoine, Ateliers La Mouche se portent garant de la cohérence de la démarche, en intégrant celle-ci à son implantation dans le territoire. C’est un collectif qui, à travers la découverte, la sensibilisation et la valorisation du patrimoine industriel lyonnais, imagine la ville sous différentes formes. Il se destine à fédérer les habitants du territoire lyonnais pour partager, penser et construire leur cadre de vie

Collectif de compétences dans le domaine de l’urbanisme (immobilier, habitat, gestion de projet, montage économique, développement ESS, design d’usages, sciences humaines et sociales et animation territoriale), Intermède met à disposition son expertise dans le montage de cette occupation temporaire, destination et utilisation des Halles du Faubourg.

Programme « Institut Convergences » créé en 2017 dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir, l’École Urbaine de Lyon est dirigée par Michel Lussault, Professeur d’études urbaines à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon.
A travers son projet interdisciplinaire expérimental de recherche, de formation doctorale et de valorisation économique, sociale et culturelle des savoirs scientifiques, l’École Urbaine de Lyon innove en constituant un domaine nouveau de connaissance et d’expertise : l’urbain anthropocène.

Entreprise artistique contemporaine, Frigo&Co développe un projet global héritier de l’aventure de frigo, groupe d’artistes emblématique de l’effervescence des 80’s.
Projet polymorphe, Frigo&Co fédère les énergies de professionnels de la culture au sein de trois entités : un collectif d’artistes, frigo – une web radio, RBW – un studio de création, FDS.
Son modèle économique s’articule autour de deux structures de l’ESS : une association, frigobellevue et une coopérative, FDS.

Les Halles du Faubourg offrent plusieurs espaces partagés, dont La Manufacture, dédiée à des activités économiques, sociales et solidaires. Organisé et géré par Intermède ces espaces partagés réunissent différents porteurs de projets à la recherche d’un lieu de travail à un coût abordable pour développer et installer leur activité. Des créateurs, artisans, associations, entrepreneurs, artistes se côtoient dans cet espace d’expérimentation de 300 m².

Découverte des Halles du Faubourg en décembre 2017 © Adrien PINON

Pour en savoir plus sur le passé industriel et l’occupation actuelle du site mais aussi sur les enjeux futurs à relever pour le patrimoine et les citoyens dans la ville de demain, téléchargez le dossier de notre exposition « C’était mieux après ! » en cliquant sur l’image ci-dessous :

Fermer le menu